P.E.N Club Français
FRANCE INTERNATIONAL FRANCOPHONIE LIENS PRIX & CONCOURS PARTENARIATS LA LETTRE NUMERIQUE

Le Congrès mondial du PEN International à Bichkek (Kirghizistan)

lundi 27 octobre 2014

Le Congrès mondial du PEN International vient de se dérouler fin septembre / début octobre à Bichkek, la capitale du Kirghizistan. Le centre PEN d’Asie centrale animé par sa talentueuse et énergique présidente, Dalmira, était notre hôte. Environ quatre-vingt centres PEN représentant les cinq continents avaient envoyé des délégations d’écrivains. Malheureusement les délégués des centres d’Afrique noire n’ont pu obtenir leur visa en raison de l’épidémie de fièvre Ebola.

Notre président d’honneur, Sylvestre Clancier, également membre du Conseil exécutif international nous y représentait, ainsi que l’écrivain et avocat, membre du Conseil de l’Ordre du Barreau de Paris, Emmanuel Pierrat, qui fait partie du cercle des juristes qui conseillent le bureau et le Conseil exécutif du PEN International.

Les membres du Comité international pour la défense des droits linguistiques et la promotion de la traduction ont salué J. Terricabras, notre ami catalan, qui achevait son deuxième mandat à la présidence du Comité pour l’excellent travail accompli pendant ses deux mandats, notamment la rédaction et l’adoption par le PEN International des dix principes du « Manifeste de Gérone ». Un nouveau bureau a été élu. La présidence échoit à Simona Skrabeck, une femme compétente qui assurait une fonction permanente au sein du PEN Catalan, à Barcelone. Sur proposition de Sylvestre Clancier, Kayser, le représentant en exil de la communauté des écrivains ouighours, Emile Martel, le président du PEN du Québec et Jean-Frédéric Brun, le président du PEN Occitan, ont été acceptés par l’ensemble des centres représentés, en tant que vice-présidents.

De nombreuses résolutions concernant les droits linguistiques des différents peuples d’Asie centrale ont été votées. Elles concernent les ouzbeks, les kirghizes, les ouighours, les tibétains. Elles ont été ensuite approuvées en Assemblée générale.

Bien évidemment les représentants officiels de la Chine populaire ont toujours voté contre ou n’ont pas pris part au vote. Concernant la situation des écrivains emprisonnés dont Liu Shao Bo, ils ont même eu l’outrecuidance d’affirmer qu’ils ne s’agissait en rien d’écrivains ou intellectuels blogeurs et opposants au régime, mais de véritables détenus de droit commun, ce contre quoi notre représentant, Sylvestre Clancier, a vivement réagi et protesté, comme l’a fait également l’ancienne secrétaire internationale, Joane Leeder-Ackermann, qui est aussi l’une des vice-présidentes du PEN.

La présidente du PEN portugais, Teresa Cadete, dont le PEN français ainsi que le PEN slovène soutenaient la candidature à l’occasion du renouvellement de deux sièges au sein du Conseil exécutif a brillamment été élue, ainsi que Margie Orford, du centre PEN d’Afrique du sud.

Le prochain Congrès mondial aura lieu à Québec du 17 au 21 octobre 2015. Le président international actuel, John Ralston Saul y achèvera son second mandat de trois ans et devra être remplacé. L’année suivante le Congrès mondial aura lieu à Porto Rico à la mi septembre 2016.

Derniers articles de la rubrique :

La suite : 0 | 10 | 20