P.E.N Club Français
FRANCE INTERNATIONAL FRANCOPHONIE LIENS PRIX & CONCOURS PARTENARIATS LA LETTRE NUMERIQUE

LE CONGRÈS DE PEN INTERNATIONAL SOUCIEUX DE LA FRACTURE NUMÉRIQUE

lundi 25 novembre 2013

Le 79ème Congrès de Pen International a eu lieu en septembre dernier à Reykjavik, en Islande. Notre délégation tient avant tout à remercier nos amis islandais, notamment Sigurdur Palsson, pour la qualité de leur accueil. Reykjavik est bien la ville de la littérature. Le Festival de P.E.N « Libérez le mot » et le Festival international littéraire de Reykjavik se sont fort bien complétés. Nous avons été reçus, comme nos confrères écrivains, dans des salles et des cafés conviviaux. Mention spéciale pour ce qui nous concerne à l’Alliance française, dont la directrice a rappelé quels liens anciens unissent la France et l’Islande.

Le Congrès avait pour thème cette année : « Frontières numériques – Droits linguistiques et liberté d’expression. » P.E.N n’a pas attendu « l’affaire Snowden » et la révélation des écoutes américaines des citoyens du monde entier, pour se pencher sur cette question. C’est en partie l’objet de la somme de textes critiques que nous réunissons, à Paris, sur la liberté créatrice en France et en Europe. A Bled déjà, en Slovénie, au mois de mai dernier, P.E.N International avait présenté sa « Déclaration sur les droits numériques » : Digital freedom. Elle tient principalement en 4 axes d’intervention, que je rappellerai :
- La protection des individus.
- Le combat contre la censure des médias numériques.
- La limitation et le contrôle de la surveillance gouvernementale.
- Le respect de ces mêmes droits par les compagnies privées.

Le Congrès a adopté en Islande une déclaration conjointe du P.E.N américain, du P.E.N anglais et du P.E.N français visant à respecter l’esprit et la lettre de cette Déclaration. Visant aussi à procéder à des examens indépendants des programmes de l’Agence Nationale américaine de Sécurité et à les mettre en conformité avec le droit national et international. Visant enfin à protéger les journalistes désireux d’informer le public. A cette occasion, et pour soutenir cette déclaration, j’ai prononcé les mots suivants au micro, au moment du « full support », le soutien entier du PEN français, à la résolution :

« La France a engagé très tôt une réflexion sur ces questions. Les lois antiterroristes américaines sont compréhensibles et sans doute nécessaires. Elles ne justifient pas tout. Ni l’espionnage économique, le commerce n’étant pas une guerre, ni les écoutes de citoyens qui ne sont pas des terroristes. Les écrivains, spécialistes de la parole et des droits qui y sont attachés, se doivent de garantir et de veiller à la liberté d’expression. La France s’engage auprès du P.E.N américain et du P.E.N anglais pour renforcer un travail de vigilance critique et civique. »

HORI TAKEORI RÉÉLU SECRÉTAIRE INTERNATIONAL

Il y eut des élections en Islande. En voici le résultat : Hori Takeaki (centre PEN japonais) a été reconduit dans ses fonctions de secrétaire général de PEN International, pour un mandat de trois ans. Jarkko Tontti (centre PEN finnois) a été reconduit dans ses fonctions de trésorier de PEN International, pour un mandat de trois ans. Anders Heger (centre PEN de Norvège) et Mohamed Sheriff (centre PEN de Sierra Leone) ont été élus en qualité de membres du conseil d’administration, et Gil-Won Lee (centre PEN coréen) a été réélu au sein du conseil d’administration, tous trois pour un mandat de trois ans. Tone Persak, (centre PEN de Slovénie) a été élu au poste de président du comité pour la Paix de PEN International, pour un mandat de trois ans. 

Il y eut des décisions en Islande. Deux nouveaux centres ont vu le jour : le centre PEN de Delhi et le centre PEN du Myanmar. Le centre PEN du Cameroun et le centre PEN israélien ont été déclarés en sommeil, et le centre PEN de Grèce a été déclaré fermé.

Le Manifeste du Comité pour la Paix, réécrit avec un grand sens de l’efficacité, a été approuvé par l’Assemblée générale des délégués. Ce document sera diffusé auprès des centres très prochainement.

La date provisoire du prochain congrès est le 29 septembre 2014, congrès qui se tiendra à Bishkek, au Kyrgyzstan, et sera accueilli par le centre PEN d’Asie centrale.

Il y eut des « résolutions » votées en Islande. On ne peut les énumérer toutes. Celles-ci au moins : La Résolution relative au Mexique, pour garantir la protection des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme. La Résolution relative à la Chine, contre la politique de harcèlement systématique des libertés. La Résolution sur la Syrie, qui appelle notamment « les autorités syriennes à enquêter sur les allégations de torture des personnes détenues, et à libérer l’ensemble des personnes actuellement détenues au seul motif de s’être exprimées librement, comme le prévoit l’article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, que la Syrie a ratifié. » Une Résolution sur la Turquie, dont le non-respect de la liberté d’expression est de plus en plus patent. Et la Résolution sur la Fédération de Russie, qui exige que les deux chanteuses du groupe punk Pussy Riot : Maria Alekhina et Nadezha Tolokonnikova soient libérées et que leur condamnation soit annulée. Qui demande aussi que les lois anti liberté d’expression soient abrogées.

Une fois cette dernière résolution approuvée, les travaux ont été interrompus et une action symbolique d’importance a été accomplie. Elle a été portée à pied par une grande délégation d’écrivains, le Président International John Ralston Saul en tête, à l’Ambassade de Russie de Reykjavik. Ce fut un moment très fort et l’affirmation de notre vigilance. En tant que Président de notre Association, je vous rappelle nos prochains rendez-vous. Le mercredi 27 novembre, à 18h30, aura lieu au P.E.N club une soirée d’hommage au beau travail de notre ami Bernard Mazo : la biographie de Jean Sénac (Jean Sénac Poète et martyr) parue au Seuil très récemment. Avec la participation de Muriel Mazo, René de Ceccatty, Hamid Tibouchi… Cette présentation sera suivie d’une lecture de poèmes de Jean Sénac extraits de Pour une terre possible (Points Seuil).

Le jeudi 11 décembre, à 18 heures précises, rue François Miron toujours, ce sera notre Assemblée Générale. Pour participer au scrutin, il faut être à jour de sa cotisation pour l’année en cours.

Cette Assemblée Générale sera suivie à 19h30 par la présentation du Grand prix de la critique littéraire 2013 : une biographie de Charlotte Delbo, écrite par Violaine Gelly et Paul Gradvohl, aux éditions Fayard.

Jean-Luc Despax, président du P.E.N club français

Derniers articles de la rubrique :

La suite : 0 | 10 | 20